avr 292007
 

dxo
DXO est un logiciel d’amélioration des images des reflex numériques. Il élimine le bruit de l’image, optimise le contraste et la luminosité, corrige les perspectives… Sa grande force est la suppression des distorsions des objectifs.

Il propose deux modes un manuel et un automatique.

Le mode manuel:
Il est très lourd surtout lorsqu’il y a beaucoup d’images et propose un flux de travail beaucoup moins pratique que les autres developpeurs de RAW.

Le mode automatique:
Il peut être utile. Il donne un rendu correct mais assez uniforme. Il faudra revenir sur certaines images où le logiciel n’aura pas été performant.

DXO propose le module de correction des défauts des objectifs qui est calculé en fonction de votre couple objectif/boîtier et en fonction des données Exif de l’appareil. Cette fonction n’est disponible que dans DXO et pas dans les principaux De-Rawtiseurs.

Le problème est comment inserer ce module dans un flux de travail.
Il y aurait pu avoir la solution de lancer la correction automatique puis d’exporter en DNG et de passer ensuite par Lightroom. Mais les DNG générés par DXO sont tronqués et ne comportent pas toutes les informations du format Raw original. Vous ne pourrez pas récupérer par exemple des détails dans les hautes lumières qui sont pourtant présentes dans le Raw. Espérons que les éditeurs de ce logiciel trouvent les solutions pour l’intégrer dans un flux de travail. Car pour l’instant, je ne l’ai pas trouvée.

DXO ne s’ouvre plus:
Pour ceux qui ont changé d’ordinateur récemment qui sont passés à un MacIntel, il se peut que DXO n’arrive plus à démarrer. Pour résoudre ce problème vous devez lancer un utilitaire gratuit OnyX et lancer dans l’onglet maintenance une optimisation complète (petite astuce trouvée par mon ami Bernard Richebé)